3 conseils pour réussir sa demande de prêt sans enquête de crédit

3 conseils pour réussir sa demande de prêt sans enquête de crédit
March 8, 2019 cashdepot

Emprunter à court terme est une solution qui permet notamment de faire face aux situations d’urgence ou aux fins de mois difficiles. Et lorsqu’on a une mauvaise cote de crédit, la seule option possible consiste bien souvent à faire une demande de prêt sans enquête de crédit. Voici trois conseils pour la réussir.

1. Répondre aux critères de base

Seule une partie des personnes n’ayant pas accès aux crédits classiques sont éligibles aux prêts sans enquête de crédit. En effet, en règle générale, les établissements prêteurs acceptent les emprunteurs qui :

  • Sont âgés de 18 ans et plus
  • Ont un emploi à temps complet depuis au moins six mois. Dans certaines conditions les travailleurs autonomes, les bénéficiaires des programmes de la CSST, d’assurance invalidité, du régime des rentes ou les personnes en congé de maternité ou parental peuvent être acceptés.
  • Perçoivent au minimum un revenu moyen net de 1 200 $ par mois
  • Utilisent un compte bancaire canadien ouvert depuis au moins trois mois
  • Résident à la même adresse plus de six mois
  • Sont payés par dépôt direct ou chèque
  • Ne sont pas en faillite
  • N’ont pas de saisie sur salaire.
  • Ne sont pas en processus de dépôt volontaire.

2. Fournir les informations et documents demandés

Même si obtenir un prêt sans enquête de crédit est plus facile qu’un emprunt classique, il faut remplir formulaire et fournir l’ensemble des informations et documents demandés à des fins de vérification et notamment :

  • Une voire deux pièces d’identité
  • Une preuve du numéro d’assurance sociale
  • Un justificatif de résidence (facture de service internet, Hydro Québec, etc.)
  • Un à deux talons de paie
  • Deux à trois mois de relevés bancaires
  • Un spécimen de chèque.

3. Prouver sa solvabilité

Une fois que toutes les informations et documents demandés sont fournis et les critères de bases remplis, il reste encore à convaincre le prêteur que votre situation financière peut supporter un financement supplémentaire. Car si l’organisme ne requiert pas l’enquête de crédit pour approuver la demande de prêt, il va tout de même vérifier que vous pourrez rembourser ce nouvel emprunt par le biais d’une autre forme d’évaluation.

La plupart des prêteurs qui ne prennent pas la cote de crédit en compte vous obligent à leur fournir des relevés bancaires pour contrôler les sommes d’argent qui sont perçues mensuellement sur votre compte bancaire ainsi que la régularité des paiements. Ils en profitent également pour vérifier si vous avez déjà trop de responsabilités financières, et le cas échéant refusent d’approuver un nouveau prêt s’ils jugent que le niveau d’endettement à court terme est trop élevé.

Les organismes de prêt cherchent aussi sur les relevés bancaires la présence éventuelle d’autres emprunts en cours, et notamment de microprêts, ainsi que les paiements sans provisions. Chaque prêteur a sa propre politique, mais en règle générale, les demandes de prêts de clients ayant déjà deux microprêts en cours ou ayant fait l’objet de plusieurs paiements sans provisions au cours des derniers mois font l’objet d’un refus.

C’est seulement si le dossier est complet et que l’ensemble des critères est rempli que la demande de prêt sans enquête de crédit peut aboutir. Dans certains cas particuliers, comme pour les travailleurs autonomes, les bénéficiaires des programmes de la CSST, d’assurance invalidité, du régime des rentes ou les personnes en congé de maternité ou parental, l’acceptation de la demande est soumise à une étude approfondie du dossier qui nécessite généralement un délai supplémentaire.