Est-il possible d’avoir un prêt personnel avec un mauvais crédit ?

Est-il possible d’avoir un prêt personnel avec un mauvais crédit ?
juillet 17, 2019 cashdepot

Nul n’est à l’abri de commettre des erreurs ou de se retrouver dans une situation financière désastreuse qui affecte sa cote de crédit. Mais quelle incidence le score a-t-il sur les décisions des organismes prêteurs lorsque l’on souhaite emprunter ? Peut-on avoir un prêt personnel avec un mauvais crédit ?

Évitez les institutions traditionnelles

Pour accorder un prêt personnel, et plus généralement tous types de prêts, les banques classiques étudient l’endettement du demandeur, la stabilité de sa situation, mais consultent également son dossier de crédit et tiennent compte de sa cote. Autrement dit, si votre score est mauvais, il est inutile de vous présenter au guichet d’une institution traditionnelle, quand bien même vous y détenez un compte ouvert depuis des années, car votre demande sera refusée.

Les prêts sans enquête de crédit

L’alternative consiste à se tourner vers des prêteurs qui consentent des prêts sans enquête de crédit. En contrepartie, ils vérifient que le demandeur a une situation stable, un revenu régulier, qu’il gère correctement ses finances, et que le fait de contracter ce nouvel emprunt ne le place pas en état de surendettement. Aussi faut-il respecter tout de même certaines conditions afin d’obtenir ce type de prêt.

Les critères à remplir

Généralement, au Québec, les prêts personnels sans enquête de crédit sont accordés aux emprunteurs:

  • Qui justifient d’un emploi à temps complet depuis plus de six mois
  • Qui résident à la même adresse depuis au moins six mois
  • Qui ont un revenu mensuel de 1 200 $ minimum payé par dépôt direct ou chèque
  • Qui ont un compte bancaire ouvert au Québec depuis plus de six mois
  • Qui ne font pas l’objet d’une procédure de saisie sur salaire ou de faillite

S’il est souvent plus simple d’être accepté pour un salarié, la plupart des organismes étudient les dossiers des travailleurs autonomes, des bénéficiaires des programmes d’assurance invalidité, de la CSST, du régime des rentes et des personnes en congé de maternité ou parental. Les prêts leur sont en règle générale accordés également si les autres conditions sont remplies.

Les documents à fournir

En plus des critères de base, l’institution prêteuse étudie les relevés de compte du demandeur pour donner un accord définitif. En effet, avant de consentir un prêt, elle veut vérifier :

  • L’identité de l’emprunteur en demandant deux pièces d’identité
  • Le montant et la régularité de la paie avec plusieurs talons
  • L’adresse de résidence en exigeant une facture
  • Que les derniers relevés de compte bancaire ne font pas état de plusieurs paiements sans provision qui pourraient être considérés comme la preuve d’une mauvaise gestion ou d’une situation de surendettement
  • Quels sont les emprunts en cours que doit rembourser l’emprunteur.

Aussi, dans le cas où vous venez d’avoir un chèque refusé ou que vous avez des microcrédits en cours de remboursement, est-il préférable de différer votre demande de 3 mois et présenter un dossier de prêt sans enquête de crédit plus sain, autrement dit avec des relevés de banque sur lesquels ne figurent ni incident de paiement ni remboursement de micro prêts.

S’il est quasiment impossible d’obtenir le moindre emprunt dans une banque classique avec un mauvais crédit, on peut en revanche décrocher un prêt personnel sans enquête auprès d’un organisme spécialisé à condition de satisfaire aux critères : justifier d’un revenu et d’une situation stables, gérer soigneusement ses finances et être en mesure de rembourser ce nouvel emprunt, autrement dit ne pas être en situation de surendettement.